Alors que l’activité physique devient un élément clef des politiques de prévention, le projet européen Vivifrail met à disposition des professionnels un guide pratique pour la prescription d’un programme d’activités physiques dans le cadre de la prévention de la fragilité et des chutes chez le sujet âgé de plus de 65 ans.

Vivifrail : retarder l’invalidité

Une détérioration de la force et de la masse musculaire, de l’endurance cardio-vasculaire et de l’équilibre entraîne une diminution des activités de la vie quotidienne, un plus grand risque de chutes et une perte de l’indépendance, entre autres.

L’inactivité physique et la sédentarité sont l’un des principaux facteurs de perte et détérioration de la fonction musculaire. Les programmes d’activités physiques et notamment l’entraînement de la force constituent les interventions les plus efficaces pour retarder l’invalidité et d’autres événements indésirables.

Les effets de ces exercices sont potentiellement semblables à ceux que peuvent produire les médicaments

L’activité physique peut avoir encore plus d’effets sans presque aucun effets secondaires pour la prévention de maladie cardio-vasculaire, la réduction du risque de mortalité, la prévention du diabète, de l’obésité et l’amélioration de la fonction musculaire et de la qualité de vie.

Ce guide regroupe un ensemble d’exercices qui, en fonction du niveau d’aptitude fonctionnelle du sujet âgé (incapacité sévère, incapacité modérée et légère incapacité, évaluée conformé- ment à la notation SPPB et la vitesse de marche), permettent de travailler :

• La force et la puissance aussi bien des bras que des jambes ;

• L’équilibre et la marche afin d’éviter les chutes ;

• La souplesse ;

• L’endurance à travers les exercices cardio-vasculaires.

Tous les exercices décrivent le processus, les indications de commencement, fréquence et progrès pour pouvoir réaliser un suivi correct des exercices prescrits au patient et améliorer sa santé.

N’oubliez pas d’adopter une alimentation saine et si possible, faire attention à l’alimentation avant, et plus particulièrement après l’activité physique afin d’assurer une plus grande efficacité du programme d’entraînement.

Programme d'activités physiques VIVIFRAIL : pour une activité physique adaptée
Programme d’activités physiques VIVIFRAIL : pour une activité physique adaptée

Author: Pauline Degonde

Rédacteur Web chez Uni Santé - Suivez l'actualité de la santé et du vieillissement, à travers des sujets en lien direct avec votre quotidien.

Catégories
Tags