Le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie est plus facile désormais grâce aux nouvelles technologies. Rassurantes et efficaces, elles sont de plus en plus utilisées. En effet depuis quelques années, elles font partie intégrante de notre routine et veille à nous faciliter la vie. En progrès constant, elles améliorent notre confort, notre sécurité et nous offrent toujours plus de services. Si elles ne remplacent pas la présence et l’assistance humaine, elles permettent d’améliorer les conditions de vie à domicile.

Maintenir la qualité de vie à domicile grâce aux nouvelles technologies

Actuellement, un Français sur trois a plus de 50 ans et on recense 1,1 million de personnes dépendantes. C’est pourquoi, le « bien vieillir » est devenu un enjeu de société majeur.

Avancer en âge dans son lieu d’habitation n’est pas forcément chose aisée. Ce dernier peut vite devenir inconfortable, inadapté, voire dangereux dans certains cas. On dénombre d’ailleurs 12 000 décès de personnes âgées par an suite à des chutes ; d’où la nécessité d’aménager les éléments de son quotidien pour continuer à vivre en autonomie. A ce titre, les nouvelles technologies jouent un rôle important puisqu’elles facilitent l’accomplissement des tâches quotidiennes et créent un environnement plus sécurisé. Elles permettent ainsi de maintenir la qualité de vie à domicile. Parmi les exemples, on peut citer les alarmes et détecteurs, les caméras, les automatismes d’éclairage ou d’ouverture/fermeture de portes et volets ou encore les signaux sonores.

Sécurité, confort, communication : les nouvelles technologies touchent à tout

Informatique, électronique et télécommunication mettent leurs innovations au service des personnes dépendantes. Elles entrent en œuvre dans la sécurité, la gestion de l’énergie, le confort de vie, le lien social. On recense 3 grandes catégories de technologies qui répondent à 3 grands besoins :

– Sécurité-confort

– Santé

– Communication

Concernant la sécurité, Il existe des technologies pour l’accès au logement ; permettant à la personne âgée d’être avertie d’une visite, d’identifier visuellement un visiteur, et permettre l’accessibilité aux professionnels du maintien à domicile et à la famille. C’est aussi un moyen de répondre aux peurs et à l’inquiétude que peuvent avoir les personnes âgées ou leur famille concernant un incident au domicile dont on s’apercevrait trop tard (capteurs de mouvements, qui en cas de situation anormale, envoient une alerte à un référent, mise en place d’assistants connectés pour gérer la prise de médicament…)

Les nouvelles technologies sont aussi au service de l’habitat grâce à des systèmes de pilotage à distance de différents équipements électriques : manœuvrer ses volets en pressant un bouton, ouvrir le portail ou la porte du garage…Plus globalement, tout ce qui se fait avec un interrupteur ou une poignée peut être piloté à partir d’un poste fixe, ou à distance.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes utilisent des réseaux numériques pour communiquer entre elles. On voit des familles entières qui s’envoient des photos des enfants par Internet, des SMS. Celles qui n’ont pas accès à ces outils en sont exclues. La solution n’est pas forcément de se former à l’ordinateur ou d’avoir un téléphone portable ; il y a un certain âge dans la vie où cela peut être difficile de s’y mettre. Il y a des outils qui peuvent être envisagés, qui vont permettre de façon assez simplifiée à une personne âgée de voir les photos numériques ou de recevoir des messages.

Les technologies les plus prisées en 2016

Parmi les nouvelles technologies orientées seniors, voici les objets connectés les plus populaires cette année :

– les bracelets connectés permettant d’alerter en cas de malaises ou de chutes,

– les piluliers connectés envoyant des informations, au pharmacien ou au médecin traitant, concernant la consommation normale ou pas des médicament,

– les systèmes de télésurveillance et téléassistance permettant d’assurer une surveillance et de vite intervenir dans le cas d’une chute, par exemple,

– les tablettes interactives permettant de communiquer facilement avec les proches, que ce soit par écrit ou à l’aide d’une caméra.

Mais toutes ces solutions ne peuvent remplacer la visite régulière de proches voire de membres d’associations spécialisées.

Author: Pauline Degonde

Rédacteur Web chez Uni Santé - Suivez l'actualité de la santé et du vieillissement, à travers des sujets en lien direct avec votre quotidien.

Tags
  • bien vieillir chez soi
  • communication
  • confort
  • dépendance
  • innovation
  • innovations
  • lien social
  • nouvelles technologies
  • numérique
  • qualité de vie
  • quotidien
  • réseaux numériques
  • santé
  • sécurité
  • seniors
  • services
  • télécommunication
  • vie à domicile
  • vivre à domicile