Les Unités Alzheimer, ou unités de vie protégées sont des structures d’accueil installées au coeur des EHPAD et permettant un prise en charge optimale des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ces lieux d’accueil spécialisés proposent un projet de vie adapté aux personnes âgées atteintes de démence, qu’elles souffrent de désorientation, soient sujettes à des angoisses ou montrent des troubles du comportement. Ces unités doivent répondre à de nombreux critères : sélection des résidents, adaptation des lieux, projet de soins, qualification du personnel, implication des familles.

Unités Alzheimer : une réponse au nombre croissant de personnes âgées souffrant de troubles cognitifs

Pour offrir une réponse au nombre croissant de personnes âgées souffrant de troubles cognitifs parfois avancés, les EHPAD développent de plus en plus au sein même de leur structure, des unités spécifiques pour l’accueil des malades d’Alzheimer.

Ce principe d’unité spécialisé a d’abord été développé sous le nom de « Cantou » (Centre d’Activités Naturelles Tirées d’Occupations Utile). Ce terme, en voie de disparition, est le plus souvent remplacé par la notion d’Unité de vie protégée ou d’unité spécialisée Alzheimer.

Une population ciblée

Ces unités accueillent les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou présentant des symptômes de démence. Elles accueillent en moyenne 18 résidents souffrant de ces troubles cognitifs.

L’admission en unité est souvent dictée par l’un des trois critères suivants :

  • Risque de fugue ;
  • Troubles du comportement dits productifs : agressivité, déambulation, cris, agitation ;
  • Souhait de maintenir les capacités motrices ou intellectuelles existantes, à travers leur stimulation.

Un projet de soin adapté et un projet de vie personnalisé

Une prise en charge spécifique permet de faire face aux conséquences de la démence, qui se traduit souvent par une désorientation, des angoisses ou des troubles du comportement. Dès l’arrivée du résident en unité Alzheimer, un projet de soins tenant compte du respect des habitudes de vie est mis en place.

Un environnement architectural adapté, un cadre sécurisé et chaleureux

Ce dernier doit permettre d’éviter les fugues, les accidents tout en assurant un maximum de confort pour le patient, sa famille et le personnel soignant.

un personnel en nombre suffisant, qualifié, volontaire, formé et soutenu

Il s’agit d’un aspect essentiel des unités Alzheimer. Un personnel formé saura diminuer les situations pouvant rendre le patient agressif. Il saura également faire face aux troubles du comportement alimentaire, à l’agressivité du patient, aux troubles du comportement.

Les équipes des unités Alzheimer sont multidisciplinaires et comprennent les professions suivantes :

  • Médecin coordonnateur ;
  • Aide-soignant ;
  • Agent de service ;
  • Infirmier coordinateur
  • Infirmier ;
  • Aide médico-psychologique (AMP) ;
  • Assistant de soins en gérontologie (ASG),
  • Animateur, musicothérapeute, art-thérapeute ;
  • Psychologue ;
  • Kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien…

Les liens avec la famille

Associer les familles et les tenir informées de l’évolution de la maladie de leur parent est un élément que les responsables des unités spécialisées d’accueil de malades d’Alzheimer veillent à mettre en oeuvre.

Trouvez un EHPAD

Author: Pauline Degonde

Rédacteur Web chez Uni Santé - Suivez l'actualité de la santé et du vieillissement, à travers des sujets en lien direct avec votre quotidien.

Tags