Solution intermédiaire entre le domicile et les EHPAD, les foyers logement sont des structures collectives d’hébergement, médico sociaux, non médicalisés (article L.312-1.I. 6° du Code de l’action sociale et des familles) pour des personnes âgées autonomes, souhaitant bénéficier de certains services.

Les Foyers logement : des structures pour personnes âgées autonomes

A ce jour, il y a un peu plus de 2 300 logements foyers en France. Les logements foyers accueillent majoritairement des personnes âgées autonomes (77 % sont en  Gir 6 -5)  avec une moyenne d’âge de 82 ans.

Les foyers logement relèvent le plus souvent du secteur public (70% des établissements) ou du secteur privé non lucratif. Les résidences services sont des structures privées commerciales.

Les foyers logement sont en général composés de studios ou 2 pièces non meublés, mis en location. La personne a la possibilité de bénéficier de certains services (restauration, blanchisserie, animations …), et de locaux communs.

A la différence des EHPAD, les foyers logement sont des maisons de retraite non médicalisées et n’assurent donc pas de soins en interne. Cependant, vous pouvez avoir recours à des services extérieurs (aide à domicile, infirmiers…), comme à votre domicile.

Vous pouvez bénéficier de l’Aide personnalisée au logement (Apl) si l’établissement est conventionné, ou bien de l’Aide au logement à caractère social ( Als ). Ces aides seront évaluées en fonction de vos revenus, du montant du loyer.
De même, vous pouvez comme à domicile bénéficier de l’Apa, si vous êtes en  Gir 4 ou 3.
Si vos revenus sont insuffisants et si l’établissement est habilité vous pouvez bénéficier de l’Aide sociale.

Trouvez un Foyer logement

Pour vous aider, consultez notre annuaire et trouvez une place en Foyer logement ou Résidence Autonomie

Des logements foyers aux Résidences autonomies

Dans le cadre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement, les logements foyers seront renommés « résidences autonomies » et deviendront des acteurs majeurs de la prévention de la perte d’autonomie.

Les mesures prévues dans le cadre de la loi

– Mise en place d’un forfait autonomie pour renforcer la mission de prévention des résidences autonomie
Le forfait autonomie sera destiné à financer des dépenses non médicales permettant de préserver l’autonomie des résidents, à travers des actions collectives : nutrition, activité physique, lien social, mémoire …. mises en place à l’aide de professionnels.
Ces actions pourront être ouvertes à l’ensemble des personnes âgées du territoire.
40 millions d’euros seront alloués chaque année à ce forfait autonomie.

– Aide à l’investissement pour les travaux de réhabilitation des résidences autonomie
Pour les logements foyers devant être réhabilités, une aide financière pourra être apportée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), en lien avec la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), afin de limiter l’impact sur le montant des redevances des résidents.
Cet investissement de l’État sera d’un montant de 40 millions d’euros et viendra en complément des 10 millions déjà dégagés à cet effet en 2014.

Tags