Vous souhaitez à aménager votre logement et le doter d’équipements pour permettre un maintien à domicile, des aides pour adapter son logement existent : aides techniques et financières. Quelles sont les aides pour adapter son logement ?

Les aides pour adapter son logement à la perte d’autonomie

Les aides techniques : des associations pour vous conseiller et vous guider

–  Le mouvement Pact : 1er réseau Premier réseau associatif au service de l’habitat en France
Le Mouvement Pact est le premier réseau associatif national au service des personnes et de leur logement. Composé de 145 associations et organismes répartis sur tout le territoire national, elles vous apporteront un appui technique pour les travaux ainsi que conseil et assistance pour le montage financier. En savoir plus sur www.pact-arim.org.
–  La Fédération nationale d’habitat et de développement rural
Habitat & Développement recense l’essentiel des aides (nationales et locales) en faveur de l’acquisition, la construction et l’amélioration de l’habitat.  Pour savoir à quelles aides vous pouvez prétendre : www.habitat-developpement.tm.fr, rubrique « Toutes les aides à l’habitat », puis sélectionnez votre département.

Les subventions ou aides financières pour adapter votre logement

Les prestations de la CNAV : le « kit prévention » et l’aide habitat
– Kit prévention : En fonction des adaptations dont vous avez besoin, un forfait vous est versé, dont le montant s’élève à 100, 200 ou 300 € selon le type d’installation souhaité.
– L’aide habitat : La CNAV vous verse une aide, selon vos revenus, de 2 500, 3 000 ou 3 500 €. Le coût des travaux réalisé est plafonné.
Ces subventions s’adressent aux retraités de plus de 55 ans du régime général de la Sécurité sociale ne percevant pas l’APA. Vous devez faire la demande de subvention avant le début des travaux à la CNAV qui détermine ensuite à quelle hauteur elle vous aidera.

Les subventions de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat)
Pour vous aider à financer les travaux nécessaires à votre maintien à domicile, l’ANAH peut vous verser une subvention, qui varie entre 35 et 50¨% des coûts selon vos revenus. Votre logement doit être achevé depuis 15 ans et le coût des travaux doit être inférieur à 1 500 €.
Vous devez faire la demande à la délégation départementale de l’ANAH (www.anah.fr) avant le début des travaux. Vous touchez la subvention après avoir envoyé vos factures à l’ANAH.

Le crédit d’impôt pour dépenses d’équipements en faveur de l’aide aux personnes
Depuis 2005, les propriétaires et locataires peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt pour certaines dépenses engagées dans leur résidence principale et destinées à venir en aide aux personnes. Donnent droit à cet avantage fiscal, les travaux d’adaptation (W.C adapté, baignoire à porte) ou de sécurité et d’accessibilité (ascenseur, rampe..).
Vous êtes remboursés par l’administration fiscale (www.impots.gouv.fr) selon un taux variable qui dépend de la nature des installations. Le coût total ne doit pas dépasser 5 000 € pour une personne seule ou 10 000 € pour un couple (+400 €/personne à charge). Il n’est pas nécessaire d’être imposable pour en bénéficier. Ces coûts sont à déclarer dans votre déclaration de revenus.

Tags
  • adaptation de l'habitat
  • aides financières
  • aides techniques
  • maintien à domicile