Les robots, il n’y a pas si longtemps, relevaient du domaine de la science fiction. Beaucoup sont actuellement testés par les personnes âgées. Si un lien émotionnel s’établit très vite, les personnes âgées d’aujourd’hui ne sont pas encore tout à fait à l’aise avec ces technologies.

Les robots assistants de vie

Le robot Paro

Mis au point par l’institut japonais des sciences et technologies industrielles avancées, le robot Paro est un bébé phoque en peluche.


Le patient apprivoise le robot et rompt ainsi en partie son isolement. Par son interactivité et ses nombreuses fonctionnalités il a surtout pour mission de réactiver les repères spatiaux temporels d’une personne atteinte de déficiences neuro-dégénératives.
Paro réagit à la lumière, à la chaleur, au contact, module ses sons, par la reconnaissance vocale il encourage et manifeste son contentement par le battement de ses nageoires.

En savoir plus : www.parorobots.com

L’exosquelette HAL-5 ou Hybrid Assistive Leg -5

L’exosquelette est une combinaison robotisée pour permettre aux personnes âgées ou à handicap léger de  recouvrer une certaine autonomie des membres supérieurs et inférieurs. Cette carapace de plastique aux d’articulations motorisées, démultiplie la puissance physique de celui qui la porte. Cet équipement est toujours réservé aux établissements spécialisés car il requiert l’assistance d’une tierce personne pour le revêtir et son poids avoisine les 20kg !

Le Care-O-Bot

Equipé de capteurs laser et d’une caméra 3 D, le Care-O-Bot a un bras robotisé au bout duquel une main articulée de 3 doigts  lui permet de saisir des objets jusqu’à 4 kilos qu’elle dépose sur le plateau qui termine son autre bras. Si le robot détecte une chute il avertit le centre de secours en orientant son plateau, doté d’un écran tactile, vers la personne. Le centre de secours peut alors évaluer en direct la gravité de la situation, envoyer une assistance et dialoguer avec le blessé.

En savoir plus : www.care-o-bot.de/en/care-o-bot-3.html

Le Telenoid

Robot de compagnie avec un visage, deux bras et un buste articulé, il mesure 70 cm pour 2 kg. Ses capteurs détectent les mouvements. Il interagit avec son propriétaire. L’objectif de ce robot créé par le japonais Hiroshi Ishiguro est de « retranscrire la présence humaine » à distance. La communication avec cet android passe par la voix grâce à un téléphone ou un opérateur extérieur. Une déclinaison de 20 cm, Elfoid, est en cours de développement.

C le projet européen d’une entreprise française

Depuis 4 ans, l’entreprise Robosoft développe, dans la technopole de Bidart, le projet C. Les deux fonctions majeures de ce robot, relié à un centre d’appels, sont la téléprésence et l’accès simplifié à des services de maintien à domicile des personnes dépendantes. Sa web cam permet de repérer la personne en cas d’alerte. Il peut aussi envoyer des mails et appeler le médecin.

Dans l’accompagnement quotidien, il effectue les tâches suivantes :
– rappel de la prise de médicaments
– gestion des rendez-vous
– téléphone et visio conférence
– assistance cognitive.

En savoir plus : www.robosoft.com

Les robots « anti corvées »

En attendant le parfait robot « majordome », il existe maintenant des robots, à prix abordable, qui effectuent des tâches ménagères.

Le robot aspirateur
Il suffit de le programmer et le robot aspirateur aspire l’appartement, tout en évitant les obstacles, pendant votre absence.

Le robot laveur de vitres
Quelque soit la taille de la vitre, le robot calcule la surface puis commence ses déplacements intelligents et son nettoyage. Il est également possible .de le diriger à distance avec une télécommande.
Certains de ces robots s’accrochent à la vitre par aimantation, ceux qui adhérent par un système de succion peuvent nettoyer les crédences de salle de bains.

 

Author: admin

Lorem Ipsum dolor agat mea tirium asset Lorem Ipsum dolor agat mea tirium asset Lorem Ipsum dolor agat mea tirium asset Lorem Ipsum dolor agat mea tirium asset

Tags
  • assistant de vie
  • maintien à domicile
  • robot